DANSE | CRéATION

Toutes mes lunes

Texte de Yan Allégret

Cie Mutine | Muriel Barra

«...j’avais tout oublié, mes contours, les cuisses, les pieds, les fesses, le ventre, c’est lent, ça remonte à la surface, j’avais tout oublié, mes contours, mes lignes, elles répondent à ta main, à son appel, elles émergent des ondes, je bois l’averse chaude, mes contours, mes morceaux mes lunes, toutes mes lunes elles reviennent elles étaient cachées sous l’eau, elles répondent à ta main, je les ramène en moi, je les rassemble, émergeant du fleuve toutes mes lunes, mes morceaux, mes histoires, mes pans de chair, ils n’étaient pas loin, tu vois...»

Yann Allégret - Toutes mes lunes

 

A quoi se raccrocher quand la mémoire s’effrite, quand les mots s’échappent? Muriel Barra et Olivier Lefrançois osent aborder en corps et en mots la maladie d’Alzheimer. Elle, danseuse contemporaine, lui venu de la scène hip hop, croisent leurs gestuelles et entrent en contact sur la musique d’Olivier Gerbeaud, co-fondateur de la Cie Mutine et le texte de Yann Allégret. Un fleuve souterrain de mots énoncés en voix off, puissant, troué, par bribes qui place le spectateur dans la tête de celui qui perd pied.

Lui est le frère en proie à l’effritement des souvenirs, à la perte de ses contours, sensations, elle, la soeur, devient repère, socle. Peut-être la dernière à l’extirper de sa carcasse intérieure pour le relier au monde. Dans cette troublante plongée en maladie, la pièce se joue au plus près des sensations, des ruptures, des trous d’air et des scintillants retours vers l’enfance. A travers cette «transhumance de la conscience» de nouveaux espaces se créent, plongées béantes dans le passé, retours intenses de la perception. Toutes mes lunes n’est qu’une histoire de lien, charnel, irrépressible, vibrant. De ce qui reste et se déploie quand tout n’est plus qu’à vivre au présent.

Muriel Barra

Muriel Barra débute une carrière de danseuse interprète au sein de la compagnie Klassmvte (danse-théâtre) à Toulouse, puis crée la Cie Mutine, rencontre Olivier Gerbeaud – musicien et comédien - et s’installe à Bordeaux en 1998.

Pendant ces 19 ans, elle signe plus de dix créations, pour tous les publics (dont le très jeune public). En parallèle, elle part danser et/ou chorégraphie pour des compagnies de théâtre, de musique contemporaine, de rue (Glob’théâtre, Groupe Eclats, Les Tafurs, Smart Cie...) Il y est toujours question de la danse confrontée, nourrie, mêlée à d’autres pratiques : le théâtre et le texte contemporain, la musique en direct, la création en arts plastiques, la voix bien sûr...

Muriel Barra nourrit également son travail de rencontres avec le publics amateur ou scolaires, avec des femmes incarcérées en prison, des adultes en milieu psychiatriques.

Cie Mutine

Implantée sur le territoire Aquitain depuis 1998, la Cie Mutine n’a de cesse de créer des ponts entre différentes disciplines artistiques. S’y croisent en permanence la danse, le théâtre, l’écriture de textes, la chanson, la composition musicale et sonore… Dans un perpétuel souci de pluridisciplinarité, la compagnie est menée par deux artistes, la chorégraphe et danseuse Muriel Barra et le musicien Olivier Gerbeaud qui, selon les projets, mènent la barque ensemble ou séparément.

 


  • Avril :

    mardi 26 et mercredi 27 à 20h

  • Mai :

    Du mercredi 2 au vendredi 4 à 20h

  • Durée

    1h

  • Distribution

    CHORÉGRAPHIE
    ET MISE EN SCÈNE
    Muriel BARRA
    À LA DANSE
    Muriel BARRA et
    Olivier LEFRANÇOIS
    MUSIQUE ORIGINALE
    Olivier GERBEAUD
    TEXTE ET VOIX
    Yan ALLEGRET
    CRÉATION LUMIÈRE
    Eric BUNA
    REGARDS EXTÉRIEURS
    Elsa MOULINEAU
    Bénédicte SIMON

  • Mentions

    Communication - Photo : Guy LABADENS
    Soutien compagnie : Conseil Général 33 - Région Nouvelle Aquitaine - Remerciements pour son soutien à "Harmoniques" Lieu de formation pour l'artiste - Paris.