ANASWA // Mardi 12 Février // 20h

Il y a quelque chose d’un besoin de retour aux sources lorsqu’on atteint un âge mûr, et qu’une partie de sa vie d’artiste est accomplie. L’an dernier Bienvenue Bazié revenait dans Peubléto, sur notre scène, sur son parcours de danseur. Cette année, une autre figure de la danse africaine bordelaise, le chorégraphe béninois Norbert Sènou, rend hommage à sa mère, celle que tout le monde appelle Anaswa.«Tu vois, je n’ai rien oublié ; il me fallait juste un peu de temps. Le temps de devenir un peu plus sage, un peu moins à fleur de peau pour oser, pour aller à l’essentiel sans faux-semblants...» Anaswa est une véritable déclaration d’amour à celle qui lui passa une culture orale faite de devises philosophiques, de tradition béninoise, de contes et de récits. Ce solo de la cinquantaine, où il joue tour à tour la mère et le fils, est aussi une manière de comprendre les ressorts de la transmission qui l’habitent. Car Norbert Sènou n’a jamais séparé cet acte de passation de celui de la création. Dans cet état d’esprit partageur, il souhaite à son tour expliquer les fondements de sa pratique, faite de mix culturels, d’envolées [1] musicales, de gestuelles empruntées à différents registres. Anaswa nous dévoile d’où il vient et les ressorts qui lui ont permis, depuis toutes ces années, d’être encore et toujours «un homme debout».
Prix ​​de vente16,00 €
Remise
Remise :
Réductions