Une saison « ici et là »

Après plus de vingt ans d’activité, la salle du Glob méritait bien une grande réhabilitation !
Durant toutes ces saisons, nous avons pu en apprécier les qualités : l’intimité qui se crée entre le plateau et les spectateurs, la chaleur des matériaux, l’acoustique... et nous avons appris à apprivoiser les manques. Nous avons réfléchi, imaginé des évolutions possibles, repéré les changements inévitables. Des esquisses sont nées qui parlent d’une envie forte de conserver ce qui donne à ce lieu sa personnalité tout en améliorant ses conditions d’accueil et ses capacités techniques.
Nous avons confié à l’architecte Christophe Hutin tous ces désirs et a débuté une période de travail en commun de deux années pour finaliser un projet. Un projet simple, au plus proche de tout ce qui fait vivre ce bâtiment.
La toiture sera donc surélevée afin d’offrir une hauteur sous plafond plus favorable aux créations lumière et plus conforme aux autres bâtiments nationaux. Les montages techniques en seront simplifiés.
Un plateau agrandi, un gradin neuf, un peu plus vaste et confortable (il va nous falloir dire adieu à notre vieux gradin si raide ... !!!), un espace d’accueil étendu pouvant s’ouvrir dans la journée sur son quartier.
Enfin une isolation entièrement refaite et renforcée.
Un nouveau Glob plus chaleureux encore, offrant de meilleures conditions de travail aux artistes, et ouvert à tous. Un Glob qui, depuis son passé de faïencerie au 19e siècle, continuera d’être au cœur de son travail de fabrique.
Ces travaux démarreront à la fin de cette année et ne sont possibles qu’avec le soutien de tous nos partenaires : Ville de Bordeaux, Département de la Gironde, Région Nouvelle-Aquitaine, Ministère de la Culture et nous les remercions sincèrement pour leur engagement à nos côtés.
Pour autant, il s’agit bien de maintenir notre activité en imaginant d’autres rendez-vous. Une saison « ici et là », durant laquelle le Glob se baladera, accueilli par des scènes amies : l’Atelier des Marches de l’été, la Salle des Fêtes du Grand Parc, la Manufacture CDCN, le TNBA, à qui nous adressons un grand merci pour leur soutien et leur complicité.
Le Glob sera aussi présent dans l’espace public et notre Studio demeurera ouvert durant la totalité du chantier pour accueillir des artistes au travail.
Une saison « ici et là », forcément différente, pour se projeter vers un avenir à partager. 

Il faut que le vent renverse la fourmi pour qu’elle découvre le soleil. 
Proverbe arabe.

Si notre terre était cette fourmi, alors oui, des vents de toute part semblent bien vouloir la renverser.
Depuis de nombreuses années, surgissent des obstacles qui paraissent être en capacité de bouleverser notre monde : défi écologique, tensions géopolitiques, conflits sociaux… Et depuis quelques mois, cette crise sanitaire qui nous oblige à poser un regard plus vif encore sur nos erreurs et nos fragilités.

Alors, notre fourmi, dans cette tourmente, sera-t-elle capable de découvrir le soleil ?

Durant le temps du confinement, nous avons été éloignés.
De ceux que nous aimons, parents, enfants, amis… De nos voisins, collègues et collaborateurs… Des anonymes que nous croisons au hasard de notre chemin. Éloignés de tous, tout simplement.
Avec, de plus en plus bruyants, les échos d’un monde en souffrance.
Pourtant, jamais auparavant, nous n’avions perçu avec une telle force à quel point nos vies étaient unies les unes aux autres. C’est dans l’isolement, paradoxalement, que nous avons pu ressentir l’évidence de ce lien entre tous.

Alors pourquoi ne pas rêver que cette mise en lumière guide notre fourmi vers son soleil ?

Après tant de mois de séparation, une nouvelle saison à découvrir, particulière.
Particulière parce que nos rencontres seront teintées par les précautions sanitaires que nous serons attentifs à mettre en place, et parce que le Glob en travaux se posera ici et là chez des amis qui nous accueillent dans notre nomadisme.

Mais particulière surtout parce que depuis tout ce temps où nous avons dû renoncer à nos rendez-vous, nous sommes impatients :
Impatients de retrouver artistes, compagnies, techniciens… et également partenaires sociaux, philosophes, enseignants, urbanistes, architectes, cuisiniers, scientifiques... tous ceux qui à nos côtés font du Glob une fabrique ouverte sur le monde.
Impatients de vous retrouver dans la chaleur des mots, la force des images, la puissance des corps pour ensemble partir à la recherche de petits bouts de soleil de notre monde.

Bien chaleureusement, l'équipe du Glob.