DANSE  |  logo crea

ANASWA, le souffle d'une mère

Cie Fabre-Sènou | Norbert Sènou

Il y a quelque chose d’un besoin de retour aux sources lorsqu’on atteint un âge mûr, et qu’une partie de sa vie d’artiste est accomplie. L’an dernier Bienvenue Bazié revenait dans Peubléto, sur notre scène, sur son parcours de danseur. Cette année, une autre figure de la danse africaine bordelaise, le chorégraphe béninois Norbert Sènou, rend hommage à sa mère, celle que tout le monde appelle Anaswa.« Tu vois, je n’ai rien oublié ; il me fallait juste un peu de temps. Le temps de devenir un peu plus sage, un peu moins à fleur de peau pour oser, pour aller à l’essentiel sans faux-semblants... » Anaswa est une véritable déclaration d’amour à celle qui lui passa une culture orale faite de devises philosophiques, de tradition béninoise, de contes et de récits. Ce solo de la cinquantaine, où il joue tour à tour la mère et le fils, est aussi une manière de comprendre les ressorts de la transmission qui l’habitent. Car Norbert Sènou n’a jamais séparé cet acte de passation de celui de la création. Dans cet état d’esprit partageur, il souhaite à son tour expliquer les fondements de sa pratique, faite de mix culturels, d’envolées, musicales, de gestuelles empruntées à différents registres. Anaswa nous dévoile d’où il vient et les ressorts qui lui ont permis, depuis toutes ces années, d’être encore et toujours « un homme debout ».


Norbert Sènou

Norbert Sènou, artiste béninois, arrive en France en 1982, après avoir collaboré à différentes structures artistiques dans son pays : Ensemble artistique et Culturel des Etudiants le ballet Zama, etc... Danseur, chorégraphe et formateur, il a développé une technique de la danse inspirée de ses racines béninoises. Il crée en 1995, à Bordeaux, la première compagnie de danse contemporaine d’inspiration africaine d’Aquitaine avec Caroline Fabre. En 1998 ils ouvrent l’Alternative, lieu de création, de pédagogie mais aussi de résidences pour de nombreux artistes : Jackie Taffanel, Opioh Okach Cie Gaara, Alphonse Tiérou, Julie Dossavi, Gérard Gourdot, Régine Chopinot…
Très engagé dans les questions de transmissions et d’enseignements, Norbert est impliqué dans différents projets de danse à l’école et participe largement aux programmes d’éducation artistique dans le cadre scolaire.


Cie Fabre-Sènou

Depuis 1995, la compagnie de Caroline Fabre et Norbert Sènou joue aussi bien du métissage des corps blancs et noirs en mouvement, que d’un dialogue subtil et vivant entre la danse, la musique et la voix. Ils y interrogent les questions de territorialité, d’identité ou de la relation à l’étranger. Ils sont ici et là-bas, en Afrique et en Europe, « A cheval sur deux continents ! ». De cette hybridité, ils créent un espace poétique généreux qui parle de l’être ensemble.


  • logoIDDAC 2017

  • dates

    Mardi 12 Février à 20h
    Mercredi 13 Février à 20h
    Jeudi 14 Février à 20h
    Vendredi 15 Février à 20h
     
    2 représentations scolaires
    nous contacter
  • Durée

    50mn | Tout Public

  • Distribution

    Conception, chorégraphie, interprétation: Norbert SENOU
    Accompagnement, regard extérieur: Caroline FABRE, Ana Maria VENEGAS et Anthony EGEA
    Regard amical: Ewa TOHINNOU
    Création lumière et son : David CAPPELLAZZO
  • Mentions

    Coproduction IDDAC (Institut Départemental Développement Artistique Culturel)
    Soutien : Conseil Général de la Gironde, Région Nouvelle Aquitaine, OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine), Le Performance, Ville de Plouha